Retours sur le QPES 2021-2022. Épisode 1 : l’interview d’Isabelle Autissier

La dernière édition du colloque Questions de Pédagogie dans l’Enseignement Supérieur (QPES) s’est déroulée du 17 au 20 janvier 2022 et a réuni principalement les enseignants, enseignants-chercheurs, conseiller, ingénieurs pédagogique et étudiants du Québec, de la Suisse, de la Belgique et de La France autour du thème (S’) Engager et Pouvoir (d’) agir.  

Sur quatre jours, cette thématique a pu être abordée selon différents points de vue, dispositifs pédagogiques ou théories scientifiques.  

Nous vous proposons une rétrospective en 3 épisodes, où les liens des plénières et des communications vous seront transmis et des articles complèteront la présentation. 

Interview inaugurale d’Isabelle Autissier

Cette interview d’Isabelle Autissier sera pour elle l’occasion de nous parler de ce qui l’a construite dans son enfance, de ses choix de navigatrice, de l’engagement que cela requiert et du rôle qu’elle souhaite avoir dans ses combats d’aujourd’hui et de demain. 

Extrait du programme QPES 2021

Lundi 17 janvier 2022, après bien des reports et contretemps, le QPES 2021 démarra en ligne et non à La Rochelle… Sauf pour deux irréductibles qui ont bravé vents et marées afin de lancer l’événement comme il se doit. Ainsi Julien Douady, enseignant chercheur et conseiller pédagogique de l’université de Grenoble et membre du comité QPES, a interviewé Isabelle Autissier, navigatrice engagée pour la protection de l’environnement et Rochelaise d’adoption.  


Retrouvez ci-après quelques moments-forts de cette entrevue, traversée d’une pensée stoïcienne et optimiste.


Dessin de Benoît Raucent, 2022

Avec les autres

Isabelle Autissier se présente comme membre d’une « tribu » familiale, composée de 10 femmes et de 2 hommes de tous âges, et pour qui les activités, les futurs, les aspirations n’avaient pas de genre. Être une femme, dans les milieux majoritairement masculins qu’elle fréquenta, lors de ses études d’ingénieure halieutique puis de navigatrice, n’a donc pour elle jamais déterminé ou limité le champ de ses possibles : « J’ai géré sans m’en occuper. Pour moi, ce n’est pas une question, ni un obstacle, ni un plus » même si elle reconnaît que c’est encore compliqué pour une femme navigatrice de joindre un équipage masculin, ce qui explique en partie qu’elles favorisent les courses en solitaire. Mais lire des récits de marins qui étaient partis de peu, sans grands atouts, lui ont fait réaliser qu’elle aussi pouvait, comme eux, réaliser son rêve de navigation : « C’est des gens qui vous montrent l’étoile et un peu le chemin pour y aller« . 

Le pouvoir d’agir d’Isabelle Autissier se fonde sur deux rythmes : d’un côté les temps longs, minutieux et collectifs de la préparation et de l’autre le moment présent, solitaire, de l’action, du geste à geste, au fur et à mesure de « ce qu’il faut faire pour survivre« . À la solitude, choisie, qui lui permet de se connecter avec elle-même, elle préfère d’ailleurs la notion d’autonomie, construite par l’anticipation de tous les scénarios possibles, et la mise au point de systèmes pour les affronter.  

Comme le suggère Julien Douady, Isabelle Autissier retrouve bien un sens fort de la communauté dans l’équipage d’un bateau qui s’apparente à une cordée de haute montagne. « Le groupe rend plus fort« , pour traverser une nature dangereuse, montagne ou mer, qu’on ne peut prétendre contrôler. Cette force de cohésion se construit par l’exercice de l’empathie, l’écoute, l’attention aux signaux faibles des autres pour devancer les conflits et les gérer. 

Le juge de paix

Après avoir navigué vite durant ses courses autour du monde, Isabelle Autissier souhaite à présent « naviguer lentement« , jeter l’ancre et passer du temps sur les lieux où elle n’était que de passage, apprécier la beauté du monde des glaces et de ce qu’elle appelle tendrement les « chiures de mouche« , c’est-à-dire les petites îles perdues sur la carte et délaissées des autres bateaux. Pour savourer cette navigation contemplatrice elle souhaite poursuivre ses collaborations à bord et sur les pages, pour écrire à deux. 

Le « juge de paix » réduit la distance entre l’action et ses conséquences par des jugements rapides, sans l’intermédiaire d’avocats. Or, c’est le titre qu’Isabelle Autissier donne au réel avec lequel on ne peut fabuler, négocier, échapper. Son engagement pour la préservation de l’environnement découle logiquement de cette position qu’alimentent ses révoltes actuelles : le déni des choses telles qu’elles sont au profit d’idéaux fictionnels, la glorification sans lendemain du passé et l’indifférence aux tragédies qui broient les autres.


Enfin, Quel est son rapport à la technologie ? Qu’est-ce pour elle que la vieillesse ? Quel message réserve-t-elle pour les jeunes d’aujourd’hui ? Découvrez-le ici dans l’interview complète !

Dessin de Benoît Raucent, 2022

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Mode hybride

Terme utilisé pour désigner tout cours ou toute formation reposant sur une alternance entre cours en présentiel et cours à distance, ou bien cours en asynchrone (temps différé) et cours en synchrone (en simultané).

Présentiel enrichi

Utilisation d’un environnement numérique principalement pour y déposer des ressources complémentaires que les étudiants consulteront dans le cadre de leur travail personnel, en dehors des heures maquettes et sans suivi pédagogique.

Maëlle Crosse

Désireuse d’offrir un soutien pédagogique de qualité aux enseignants, j’inscris la DPI dans une démarche d’amélioration continue et favorise l’intelligence collective par le partage et le développement de la collaboration. 

Marion Apffel

Mon cœur de mission est la réussite étudiante, en particulier des premières années ; je travaille donc avec les équipes pédagogiques pour développer le tutorat, les tests de positionnement, la remédiation, avec une forte coloration e-learning. 

Fanny Sapparrart

Je suis comme l’alien enfermé dans la photocopieuse dans Men in black, Multitâches ! Du traitement des demandes pour les besoins du service au suivi financier en passant par la gestion des plannings et l’accueil etc… Bref, l’administratif c’est moi !  

Thomas Petit

Optimiser l’expérience d’apprentissage : mon credo pour accompagner les enseignants dans la conception de cours en ligne, le déploiement et la conduite de projets e-learning et, plus largement, dans la diversification des pratiques pédagogiques #LXdesign #intelligencecollective 

Stéphanie Orizet

J’accompagne les acteurs de l’université dans l’appropriation des outils numériques pour l’enseignement (Moodle, outils de webconférence, etc) et je conçois des dispositifs techniques et de nouveaux services numériques pour la communauté universitaire.  

Christel Terrasson

J’ai pour mission de coordonner le déploiement audiovisuel de dispositifs d’enseignement hybride au sein des établissements partenaires. Mon écoute et mon expérience de la chaîne de production audiovisuelle me permettent de vous accompagner sur vos projets d’hybridation. 

Claire Dott

J’accompagne spécifiquement les enseignants du projet européen EU-CONEXUS aux usages des outils numériques (formation et tutoriels en anglais sur Moodle, POD et Big Blue Button). Je participe également aux différentes missions de la DPI en m’appuyant sur les travaux de recherche en pédagogie universitaire.  

 

Cédric Rochereul

J’accompagne les acteurs de l’Université, qu’ils soient étudiant·es ou enseignant·es-chercheur·ses, dans leur processus de création audiovisuelle, de l’écriture à la diffusion, en passant par la captation et le montage. 

Violaine Charil

Le métier de conseiller pédagogique dans l’enseignement supérieur est relativement nouveau. Ma mission consiste à accompagner et à soutenir les enseignant·es et les équipes dans leur développement professionnel pédagogique, initial et continu. Issue du champ de la didactique professionnelle, formée au conseil et à la formation de formateurs, j’accompagne les démarches d’amélioration ou de transformation pédagogique, à travers notamment le développement des approches programme et par compétences, des méthodes de pédagogies actives, de la flexibilisation des formations. 

Dominique Besse

Je suis à votre écoute pour tous vos  projets audiovisuels en pédagogie, recherche ou institutionnel, que ce soit de la captation d’évènement ou de la réalisation  vidéo, en passant par le prêt de matériel et les conseils. 

Blocs de compétences

  • Bloc 1 : Planifier des activités d’apprentissage et d’évaluation
  • Bloc 2 : Communiquer / Animer en situation d’enseignement-apprentissage
  • Bloc 3 : Accompagner les étudiants dans leur démarche d’apprentissage
  • Bloc 4 : Adopter une représentation de l’acte d’enseigner et d’apprendre
  • Bloc 5 : Développer une pratique réflexive à l’égard de sa pratique pédagogique
  • Bloc 6 : Travailler en équipe à la réalisation de projets ou de programmes
  • Bloc 7 : Agir de manière éthique et responsable en contexte d’enseignement

Mourad Al Natour

De l’installation du matériel à la mise en ligne des vidéos en passant par la captation, je suis toujours disponible à vos côtés pour réaliser vos projets, pour l’enseignement, la recherche et la communication.

TEA, pour « Travail étudiant accompagné », est une modalité de cours, au même titre que le CM et le TP, qui vise à favoriser la pédagogie active.